Les derniers seront les premiers
27 Dec 2014

Les derniers seront les premiers

27 Dec 2014

Moi, écrire un blogue ?  Qui suis-je, moi, pour crier mes états d’âme au monde, à travers une toile déjà surchargée par trop d’information insipide et impertinente ?  Bien justement, je veux être pertinent. Je veux contribuer au mieux-être des gens qui m’entourent et de la société en général. Je crois que je peux être une source crédible d’inspiration et d’information dans ce qui me passionne : le jogging.

Avant d’aller plus loin, je dois dire que le « je », c’est moi. Hugo Desrosiers. Jeune entrepreneur sportif et déterminé. Vous m’auriez dit, lorsque j’étais jeune, que « je » lancerais une entreprise dans le monde de l’infâme activité physique – et pire, en jogging – et j’aurais ri de vous. Après tout, celui qui était toujours le dernier choisi dans les classes d’éducation physique, c’était moi !  Avec mes petites lunettes à la Harry Potter, je vous aurais aussi sans doute fait part du fait que ma pédiatre m’a clairement dit que je ne serais jamais un athlète, au contraire de mon frère qui jouait au baseball. L’échelle de croissance qu’elle avait dessinée pour moi n’annonçait rien de fameux. Devant autant de faits accomplis, j’étais mieux de me résigner : le sport, c’est nul !

Je vous épargne les détails de mes premières années de secondaire, mais je tiens à préciser que le cursus imposé d’éducation physique ne m’a pas aidé à aimer les sports. Première année : gymnastique… Comme vous pouvez vous l’imaginer, c’était loin d’être mon dada. Deuxième année : le basket. Déjà, c’était mieux, mais je redoutais ce rugueux ballon, qui m’a d’ailleurs coûté quelques paires de lunettes. C’est sans parler du soccer l’année qui suivit. Bref, ce n’est qu’en quatrième secondaire que j’ai pu choisir de m’amuser. Après tout, n’est-ce pas le but du sport ?  La direction accordait maintenant à chacun de choisir son activité. Comme tout le monde, j’ai sélectionné celle qui me semblaient la plus appropriée : mon choix s’est arrêté sur le badminton. Quand on y pense, un moineau entre les deux yeux fait un brin moins mal qu’un ballon !  Bref, en plus de me sentir à l’aise et bon, j’aimais ça. Ce fût une première révélation pour moi.

Encore, les tests d’endurance et les entraînements physiques ne me plaisaient pas beaucoup, mais j’ai vite compris que pour être encore meilleur au badminton, je devais m’aider. Le gym devint donc mon repère à partir du cinquième secondaire. Wow. Je peux être en compétition contre moi-même. Mais quel excellent adversaire !  En plus de me prouver que je suis capable de gagner sur le fragile petit garçon que j’étais, ce qui est assez bon pour l’estime de soi, je me mettais en forme et devenais meilleur au badminton… et même au hockey !

Puis me voilà au CÉGEP. Seconde révélation grâce à un prof et entraîneur aguerri : Gérard Lefebvre. Il m’a appris que le sport, ce n’est pas que le sport. C’est aussi le temps que tu y mets, l’énergie, la persévérance… Même ma façon de m’alimenter y a goûté !  Puis, tout cela a eu un effet boule de neige : confiance en moi, meilleur état d’esprit, meilleure forme… Un méchant beau programme !

Me voilà adulte, à pratiquer toutes sortes de sports. Du squash au ski, en passant par la natation et le gym, sans oublier mon précieux badminton, pour n’en nommer que quelques-uns… Jusqu’à ce qu’une collègue de travail me mette en tête de courir un 5 km pour financer la recherche sur le cancer du sein. Je me débrouille sur un tapis roulant, mais sur les mythiques plaines d’Abraham ?!  Beau défi !  Mais avec toute cette foule qui encourage, les collègues coureurs, et bien sûr, pour mon amie Gaétane, JE L’AI FAIT. Sans même marcher. Dans les dents, la pédiatre rabat-joie !  Depuis ce temps, je n’ai jamais arrêté.  L’intérêt pour la course à pied s’est enflammé grâce aux 10 km de l’Université Laval quelques mois plus tard, et ainsi de suite.

Hugo Desrosiers. Jeune entrepreneur sportif et déterminé… Qui l’aurait cru ?  Certainement pas moi. C’est la preuve que, comme le chantait Céline Dion, les derniers seront les premiers !  Gardons espoir. Croyons en nos rêves et faisons tout pour y parvenir. Au pire, vous vous en serez approchés. Au mieux, vous franchirez la ligne d’arrivée et serez fiers de tout le chemin parcouru.

Sur ce, allez, Go !

 

 

Laisser un Commentaire
Plus d'articles
Commentaires
  1. Marguerite Cloutier mai 11th, 2015 8:17

    Quel beau site Hugo. ¨Ca me donne envie de courir Mais je ne suis pas sûre que je suivrais la cadence.
    Bon succès!!

  2. Caio septembre 11th, 2015 5:02

    f916jan6f23cb 221Greetings from Floride ! Je suis sennuie c3a0 moruir au travail alors jai dc3a9cidc3a9 de consulter votre site web sur mon iphone pendant la pause dc3a9jeuner. I amour la connaissance fournir ici et ne peut pas attendre pour prendre un coup doeil quand je rentre c3a0 la maison. Je suis choquc3a9 c3a9tonnc3a9 surpris c3a0 quel point rapide vite votre blog chargc3a9 sur mon portable .. Je ne suis pas mc3aame en utilisant WIFI, 3G juste .. Quoi quil en soit Quoi quil en soit, Vous trc3a8s bon Blog | | 122

Commentaire